lept-


lept-

⇒LEPT(O)-, (LEPT-, LEPTO-)élém. formant
Élém. tiré du gr. « mince, grêle », entrant dans la constr. de nombreux subst. et adj., princ. en méd., en biol. et en zool.; le 2e élém. est gén. issu d'un mot gr.
A. — MÉD., BIOL. :
leptocyte, subst. masc. Hématie dont l'épaisseur est réduite et le diamètre augmenté. La répartition inégale de cette hémoglobine donne aux leptocytes un aspect en « cocarde » ou en « cible » (Lar. Méd. t. 2 1972).
leptoméninges (-méninges, du gr. « membrane »), subst. fém. plur. Méninges molles (arachnoïde et pie-mère) (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971).
leptophonie, subst. fém. ,,Faiblesse de la voix`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
leptospire (-spire, du gr. « spirale »), subst. masc. Bactérie en forme de spirale dont certaines variétés, après adaptation à quelques hôtes animaux (rat, porc, etc.), sont pathogènes pour l'homme et provoquent la leptospirose (infra). D'autres [agents pathogènes] appartiennent au groupe des flagellés et des spirilles, comme (...) le leptospire de la fièvre ictéro-hémorragique (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 708).
leptospirose, subst. fém. Maladie infectieuse (généralement cyclique), qui se traduit par une atteinte hépatique et parfois rénale, méningée, qui se complique fréquemment de troubles oculaires. Leptospirose caniculaire, grippo-thyphosique, ictéro-hémorragique, des porchers; leptospirose bovine, canine, équine, humaine, porcine. La séro-agglutination du spirochète qui, non seulement constitue la méthode la plus fidèle de diagnostic de la spirochétose ictérigène (...), mais qui permet aujourd'hui d'en distinguer certaines autres leptospiroses (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 18).
leptotène (-tène, du gr. « bandelette, ruban »), subst. masc. ,,Premier stade de la première division méiotique au cours duquel les chromosomes se présentent sous la forme de longs filaments grêles`` (SINS. 1973). Au leptotène, la condensation des chromosomes ne fait que débuter et la synapsis n'a pas encore eu lieu (L'HÉR. Génét. 1978). Emploi adj. Cette phase [la prophase] est généralement assez longue et subdivisée en 5 stades. (...) stade leptotène (...), les chromosomes sont très fins et très longs (HUSSON, GRAF, Manuel biol. gén., 1965, p. 98).
leptothrix (-thrix, du gr. « cheveu »), subst. masc. Bactérie (non pathogène) dont les éléments forment des filaments disposés en touffes plus ou moins longues et qui vivent dans les eaux douces. Il existe des matières vivantes encore plus riches en manganèse, ce sont des bactéries, des colonies des divers Crenothrix, Leptothrix (VERNADSKY, Géochim., 1924, p. 97).
B. — ZOOLOGIE :
leptocéphale (-céphale, du gr. « tête »), subst. masc. Larve de l'anguille. La transformation des leptocéphales en civelles s'accompagne de modifications des tropismes par suite d'une action hyperhypophysaire (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 693).
leptolides, subst. masc. plur. Ordre d'Hydrozoaires à formes sexuées (méduse) et fixées (polype). Les Gymnoblastides sont des Leptolides coloniaux que l'on peut comparer à une hydre en bourgeonnement (Zool., t. 1, 1963, p. 477 [Encyclop. de la] Pléiade).
lepture (-ure, du gr. « queue »), subst. fém. Insecte coléoptère (longicorne) au corps allongé et aux couleurs vives et tranchées. Lepture noire, rouge, tomenteuse. D'autres larves de coléoptères (celles qui vivent dans l'intérieur du bois, comme les capricornes, les leptures, les rhagies, etc.) ont les six pattes excessivement courtes et presque nulles ou de nul usage (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 431).
C. — ANTHROPOL. V. leptosome et aussi :
leptoprosope (-prosope, du gr. « face, visage »), adj. [En parlant d'une pers., d'une race] Qui a la face, le visage allongé, étroit. Synon. dolichofacial, longiface (s.v. longi-); anton. euryprosope (s.v. eury-). Les dolichocéphales ont une face étroite, et sont leptoprosopes, au lieu que les brachycéphales ont une face large (HADDON, Races hum., 1930, p. 21).
leptoprosopie, subst. fém. ,,Étroitesse et hauteur anormales du visage`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
leptorhinie (-rhinie, du gr. « nez »), subst. fém. Étroitesse du nez. Voir HADDON, op. cit., p. 284.
leptor(r)hinien, -ienne(leptorhinien, leptorrhinien), subst. et adj. (Personne) qui a le nez long et étroit. De bons observateurs distinguent parmi les Berbères un certain nombre de types représentant des races différentes (...), tel que le type brun dolichocéphale leptorrhinien (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 279).
D. — SC. DE LA TERRE
1. MINÉRALOGIE :
leptochlorites, subst. fém. plur. ,,Chlorites riches en fer`` (DE MICH. 1972). Voir LAPPARENT, Minér., 1899, p. 494.
2. PALÉONTOLOGIE :
leptolithique, subst. masc. Stade du paléolithique supérieur caractérisé par des instruments de pierre affinés et allégés (d'apr. BRÉZ. 1969). Le leptolithique marque un tournant dans l'histoire de l'humanité préhistorique (Lar. encyclop.).
Rem. Certains termes à initiale lept(o)- sont directement empr. au gr., p. ex. : leptynite (du gr. « amincir »), subst. fém. Gneiss à texture fine et riche en silice. Synon. granulite. Une variété [de gneiss] à grain fin, pauvre en éléments noirs avec prédominance du feldspath, plus ou moins chargée en grains roses de grenat, est la leptynite, roche fréquente dans notre Massif Central (L. MORET, Précis de géol., Paris, Masson, 1955, p. 17).
Vitalité. Les dict. gén. du XIXe s. signalent une quarantaine de composés à l'aide de cet élém., principalement en méd., biol., zool. et bot.; les dict. gén. du XXe s. n'en signalent plus qu'une dizaine dont certains sont apparus à la fin du XIXe s. ou dans la première moitié du XXe : leptospire (1873), leptoméningite (1888), leptolithique, leptospirose. Lept(o)- fait preuve d'une vitalité beaucoup moins grande que celle qui a été la sienne au courant du XIXe s.
Prononc. et Orth. : [(o)-] ou en position inaccentuée [--]. Bbg. COTTEZ 1980, pp. 224-225. - QUEM. DDL t. 6 (s.v. leptocéphale).

lepto-, lept-
Élément tiré du grec leptos « mince, grêle ». Voir à l'ordre alphabétique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lept — lèpt išt. Nuo kálno suñkiai lèpt lèpt lèpt bėgo žmogùs …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • lept — [lept] vi., vt. alt. pt. of LEAP * * * …   Universalium

  • lept... — lept..., Lept... vgl. ↑lepto..., Lepto …   Das große Fremdwörterbuch

  • lept — [lept] vi., vt. alt. pt. of LEAP …   English World dictionary

  • lept- — pref. Variant of lepto . * * * …   Universalium

  • lept- — (var. «lepto ») Elemento prefijo del gr. «leptós», que significa «delgado», usado en palabras científicas: ‘leptorrino’ …   Enciclopedia Universal

  • -lept- — [zu griech. lambánein = ergreifen, fassen, nehmen]: Wortbestandteil von z. B. adjektivischen ( leptisch) oder substantivischen ( leptikum) Zus. mit der Bed. »etwas binden, halten«, z. B. homoleptisch, Analeptikum …   Universal-Lexikon

  • lept — lèpt interj., lept Krš, Užv, lẽpt 1. staigiam iškritimui, nukritimui, parvirtimui žymėti: Degtukas lept į šieną V.Montv. Moteriškė išsigando ir lept – išmetė vėžį iš rankų (ps.) S.Nėr. Tik lept, ir nukrito lapelis katiniukui ant uodegytės (ps.) …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • lept — neu·ro·lept·analgesia; nym·pho·lept; ep·i·lept; neu·ro·lept·analgesic; …   English syllables

  • Lept — Griechische Wortstämme sind im Deutschen überwiegend in Fachausdrücken zu finden, die entweder direkt dem Griechischen entstammen oder Neubildungen sind. Von einer begrenzten Anzahl dieser Wortstämme wurden und werden zahlreiche wissenschaftliche …   Deutsch Wikipedia